Rachat de crédit locataire : fonctionnement, avantages et inconvénients

Si être locataire et emprunter sont deux situations tout à fait compatibles, il en va de même pour faire racheter ses crédits sans être propriétaire de son logement. Modalités, fonctionnement, atouts, risques, conditions d’octroi… Crédit Unique vous éclaire.

  • Publié le

Réduisez vos mensualités de crédit !

Avec le rachat de crédits, vous regroupez toutes vos dettes en une seule, et ainsi vous réduisez le poids de vos remboursements dans votre budget mensuel.

Demandez une simulation gratuitement pour en avoir le cœur net !

En France, près de 40 % de la population est locataire de son habitation principale. Une statistique qui place l’Hexagone dans le peloton de tête des pays européens. Les raisons de cette tendance sont nombreuses : les besoins de mobilité professionnelle sont de plus en plus importants, le prix des biens immobiliers dans certaines zones géographiques est un frein à l’achat, certains ménages optent pour la concrétisation d’autres projets privés, etc.

Quelle que soit la motivation d’un tel choix, les locataires ne se ferment pas de portes en matière de crédit, au contraire ! Avec un endettement plus faible, ils peuvent accéder au crédit parfois plus facilement. Zoom sur le rachat de crédit pour les locataires.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédits locataire ?

Un établissement financier, une banque traditionnelle, une banque en ligne ou un intermédiaire en opération de financement peut décider de l’octroi d’un rachat de crédit à un locataire. Parfois nommée « regroupement de crédit locataire », cette opération a pour vocation le remplacement de plusieurs lignes de prêt par un seul et unique nouvel emprunt.

De fait, un nouveau contrat de prêt est établi au nom du, ou des, emprunteur(s). S’en suit le déblocage des fonds qui sont alloués au remboursement des dettes inclues dans le financement. Un nouvel échéancier est également déterminé. Il s’agit d’un tableau d’amortissement permettant de visualiser la mensualité à régler et la durée du rachat de crédit locataire.

Qui peut en bénéficier ?

Un rachat de crédit locataire est, par définition, dédié au regroupement de prêts pour les personnes qui ne sont pas propriétaires de leur résidence principale. Cette notion doit ainsi être étendue aux ménages dont la situation est la suivante :

  • Locataires possédant un bail d’habitation ;
  • Personnes logées à titre gratuit par un tiers ;
  • Ménages propriétaires d’un investissement locatif et/ou d’une résidence secondaire.

Salariés du privé, fonctionnaires, indépendants, professions libérales … de façon concrète, le rachat de crédit locataire est accessible à tous les ménages possédant des revenus suffisants pour faire face à leur endettement.

Il est important de noter que le regroupement de prêt a pour ambition de réduire le taux d’endettement des emprunteurs afin d’assainir leur situation financière.

Le rachat de crédit selon votre situation

Quels sont les prêts concernés ?

En matière de rachat de crédit locataire, il n’existe aucune limite quant aux types d’emprunts qui peuvent être réunis par cette opération. En voici une liste non-exhaustive :

  • Crédit immobilier dédié à l’achat d’une maison de vacances ou à un investissement locatif ;
  • Prêt à la consommation affecté au règlement de travaux, d’une voiture, d’un camping-car, d’une moto… ;
  • Prêt personnel non affecté, c’est-à-dire dont les fonds sont librement utilisés par l’emprunteur ;
  • Crédit renouvelable (revolving) ;
  • Dettes à court terme, notamment les découverts bancaires ;
  • Dettes non-bancaires (personnelles, familiales, fiscales…) ;
  • Autres besoins de trésorerie (constitution d’une épargne de précaution, réalisation d’un nouveau projet…).

Le rachat de crédit locataire est accessible pour tous les emprunteurs ayant déjà souscrit à minima un crédit. Il n’existe aucune limite quant au nombre maximal de dettes qui peuvent être regroupées.

Sa durée peut varier de quelques années à plus de 10 ou 15 ans.

Besoin d’un rachat de crédit ?

  • Vos fins de mois sont difficiles ?
  • Votre retraite arrive et ça vous panique ?
  • Vous voulez financer un projet et vous n’avez pas de solution ?

Faites-vous conseiller par l’un de nos experts en rachat de crédits !

Quels sont les frais d’un rachat de crédit pour un locataire ?

Une baisse du taux d’intérêt et/ou un allongement de la durée de l’emprunt : tels sont les fondements du rachat de crédit locataire. Mais si la mensualité affichée vous semble alléchante, attention aux mauvaises surprises !

Afin d’effectuer une simulation de rachat de crédit précise, il est indispensable de tenir compte de certains frais :

  • Les frais de dossier ;
  • Les frais de garantie, le cas échéant ;
  • Les frais de courtage ;
  • Les pénalités de remboursement anticipé, ou indemnités de remboursement anticipé.

Focalisons-nous sur ce dernier point, les pénalités de remboursement anticipé, qui semble difficile à aborder pour un certain nombre d’emprunteurs.

Lors du remboursement d’un crédit avant son terme, l’emprunteur doit, dans certains cas, indemniser l’établissement qu’il quitte. Le mode de calcul de ces pénalités varie de la façon suivante :

  • Remboursement anticipé d’un prêt immobilier : 6 mois d’intérêts sur le capital restant dû au taux actuel du crédit dans la limite de 3 % du capital restant dû ;
  • Remboursement anticipé d’un prêt à la consommation :
    • Si le montant à rembourser et supérieur à 10 000 € :
      • 1 % du montant du crédit si la durée de remboursement est supérieure à 1 an ;
      • 0,5 % si cette durée est inférieure à 1 an.
    • Si le montant à rembourser est inférieur à 10 000 € : aucuns frais de remboursement anticipé.

Quels sont les avantages du rachat de crédit locataire ?

Une diminution de ses charges de remboursement de crédits pouvant aller jusqu’à 60 % ? C’est ce que peut permettre un rachat de crédit locataire.

Mais ce n’est pas tout ! D’autres avantages doivent motiver les emprunteurs encore hésitants, parmi eux :

  • La possibilité de réunir des emprunts de différentes natures en un seul ;
  • Le choix de solliciter une enveloppe supplémentaire pour un projet, des besoins privés ou pour avoir de la trésorerie ;
  • Un allégement de l’endettement qui peut permettre d’éviter le surendettement, le fichage et les situations financières délicates ;
  • Une lecture de son budget simplifiée : une seule date de prélèvement, un seul montant fixe par mois, un seul taux d’intérêt, une seule banque, etc.

Quels sont les inconvénients du rachat de crédit locataire ?

Si être locataire permet de s’épargner une lourde charge liée au prêt immobilier nécessaire pour devenir propriétaire de son habitation, cette situation peut présenter un inconvénient majeur : les établissements prêteurs ne peuvent pas prendre de garantie hypothécaire sur ce bien immobilier.

Parfois, il est ainsi plus délicat d’obtenir un financement dans ce cadre. Une situation qui peut être aggravée lorsque le locataire présente un profil risqué : incidents de paiement répétitifs, découvert bancaire dépassé, fichage au FICP, interdiction bancaire, baisse de revenus, situation professionnelle instable, etc.

Les exclusions systématiques pour un rachat de crédit locataire

Être interdit bancaire est quasi-exclusivement la seule condition d’exclusion systématique à un rachat de crédit locataire.

Une interdiction bancaire est émise par la Banque de France en cas d’utilisation abusive d’une carte bancaire ou en cas d’émission de chèques sans provision. Elle témoigne de difficultés financières avérées et empêche l’accès à tout type de financement par crédit.

Les emprunteurs fichés à la Banque de France au Fichier des Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers (FICP) verront quant à eux leurs chances d’obtenir un rachat de crédit locataire réduites.

Mais il est important de remarquer que cela reste possible. Pour cela, il est nécessaire de s’adresser à plusieurs établissements bancaires, de multiplier les contacts ou d’opter pour une société spécialisée.

Quelles que soient les difficultés financières rencontrées, l’apparition de certains signaux d’alerte et/ou un endettement excessif peut conduire un établissement de crédit à refuser un financement, à pratiquer des taux d’intérêt plus élevés ou à demander des garanties complémentaires.

Rachat de crédits locataire : comment préparer son dossier ?

Vous êtes pressé et ne souhaitez pas que votre dossier traîne en longueur ? Vous voulez obtenir les meilleures conditions pour votre rachat de crédit locataire ? Alors la phase de préparation de votre dossier doit être votre première priorité.

Pour gagner du temps, mettre en valeur son profil et prouver son organisation, un dossier soigneusement préparé a pleinement son rôle à jouer. À minima, il faudra tout de même compter environ 1 mois pour obtenir un rachat de crédit locataire en raison de certains délais incompressibles (analyse de votre dossier, délais légaux de rétractation…).

De manière pratique, la préparation d’un dossier de rachat de crédit locataire doit suivre une certaine logique :

  1. Faire le point sur votre projet, vos envies et votre situation financière ;
  2. Réaliser des simulations de rachat de crédit locataire en ligne afin d’estimer vos possibilités d’emprunt et votre future mensualité ;
  3. Réunir les documents permettant de constituer un dossier complet (voir liste ci-après) ;
  4. Contacter un courtier ou solliciter plusieurs rendez-vous auprès d’établissements bancaires.

Quels sont les documents et justificatifs à fournir dans le cadre d’un rachat de crédit locataire ?

Le point :

  • Justificatifs d’identité :
    • Pièce d’identité en cours de validité ;
    • Justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
    • Livret de famille ;
    • Contrat de mariage, le cas échéant ;
    • RIB (Relevé d’Identité Bancaire) ;
    • Dernière quittance de loyer.
  • Justificatifs financiers :
    • 3 derniers relevés de comptes bancaires ;
    • Justificatifs de revenus :
      • Pour les salariés : 3 derniers bulletins de paie et bulletin de paie de décembre ;
      • Pour les indépendants : 3 derniers bilans et comptes de résultat.
    • Dernier avis d’imposition sur le revenu.
  • Justificatifs liés au rachat de crédit locataire :
    • Contrats de crédits en cours ;
    • Tableaux d’amortissement ;
    • Décomptes de remboursement anticipé (ceux-ci pourront être fournis dans un second temps).

Attention : cette liste peut varier en fonction des banques, pensez à poser la question à votre interlocuteur avant votre rendez-vous.

Foire Aux Questions

Combien peut-on épargner par mois grâce au rachat de crédits locataire ?

En fonction des crédits actuellement détenus et de la situation de l’emprunteur, il est possible d’économiser jusqu’à 60 % sur ses mensualités d’emprunt grâce au rachat de crédit locataire.

Imaginez passer de 1 000 € de mensualités à 400 € par mois ! Quelle que soit l’économie générée par cette opération, la somme d’argent vous restant chaque mois peut être réaffectée selon vos choix : utilisation pour améliorer votre pouvoir d’achat au quotidien, constitution d’épargne, réalisation d’un nouveau projet, etc.

Je suis locataire : dois-je passer par un courtier pour obtenir un rachat de crédit ?

Un rachat de crédit locataire peut être obtenu, au choix, auprès d’une agence bancaire classique ou d’une banque en ligne, d’un établissement de crédit spécialisé ou d’un courtier.

Le choix d’un courtier présente néanmoins des avantages qui ne doivent pas être négligés. Spécialisé en rachat de crédit, il dispose d’un réseau de partenaires avec qui il travaille régulièrement. Il sait ainsi quels établissements contacter en fonction du profil de l’emprunteur et de sa situation. Un excellent moyen de gagner du temps et d’obtenir le meilleur taux et la meilleure assurance pour un rachat de crédit !

Je suis locataire avec un interdit bancaire : puis-je faire un rachat de crédit ?

Être interdit bancaire exclut définitivement de la possibilité d’effectuer un rachat de crédit locataire.

Seule option : assainir sa situation, notamment en régularisant les chèques impayés, afin de pouvoir à nouveau prétendre à un regroupement de prêt.

Il est ainsi fortement recommandé, dans la mesure du possible, d’anticiper ses difficultés financières afin de solliciter un rachat de crédit avant un fichage auprès de la Banque de France.

Réduisez vos mensualités de crédit !

Avec le rachat de crédits, vous regroupez toutes vos dettes en une seule, et ainsi vous réduisez le poids de vos remboursements dans votre budget mensuel.

Demandez une simulation gratuitement pour en avoir le cœur net !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 7 avis